Test- Gravity Knight par ECV

Written by | A la une, Actualités IGF, Tests

Gravity Knight

Gravity Knight est le second jeu réalisé par les étudiants de la filière game de l’ECV à remporter le prix IGF du meilleur jeu étudiant. Le jeu vous plonge dans un univers futuriste dans lequel le sport favori est la course d’obstacle sous contrôle de la gravité. Vous pourrez jouer en solo ou jusqu’à 4 joueurs en local. Choisissez un coureur parmi les 8 personnages jouables et défiez vos amis dans 2 niveaux aux univers différents, la Lune, et une ville japonaise générés de manière aléatoire.

A vos marques, prêt, gravité.

La gravité est à la base du gameplay de ce petit jeu. Par une simple pression sur une touche de votre manette vous pourrez à votre guise inverser ou rétablir la gravité de votre personnage afin d’éviter les obstacles qui se dressent sur votre chemin. Cependant, Gravity Knight n’est pas qu’un banal jeu de course. En effet, arriver premier ne vous garantira pas la victoire. Le but est, en plus d’être le plus rapide, de ramasser un maximum de pièce afin d’être sacré roi de la partie. Au cours de votre course vous devrez rivaliser d’ingéniosité. Inversez votre gravité au moment opportun afin de ramasser un maximum de pièce ou bien utilisez les boosts présents sur certaines plateformes afin de gagner en vitesse.

Des couleurs et du rock en veux-tu en voilà.

Côté ambiance sonore et graphisme, Gravity Knight est une belle claque pour un jeu réalisé en si peu de temps. Les couleurs tapes à l’œil mettent bien dans l’ambiance d’un jeu fu    turiste. La musique en background est génialissime (pour ma part j’ai adoré) et calée sur la vitesse de course de votre personnage vous donnera envie de secouer votre tête en suivant le rythme. Côté graphisme, j’ai trouvé le jeu magnifique notamment le niveau dans la ville asiatique avec ses cerisiers en fleurs et son architecture particulière.

Finalement, que penser de Gravity Knight ?

Pour un petit jeu fait dans le cadre d’un cursus universitaire, il est tout à fait correct. Cependant, malgré la beauté des décors futuriste, le jeu deviens rapidement répétitif. En effet, les personnages n’ont pas de traits particuliers, ni de système d’objets pour contrer son adverse. L’action est, au final, assez peu présente malgré le fait que les niveaux soient générés aléatoirement. Si le développement du jeu se poursuit après les études des étudiants, le jeu peut devenir vraiment très fun ! Pour ma part j’ai trouvé le jeu intéressant. Si vous avez 5 min avec vos amis, saisissez vos manettes et lancez-vous dans une petite course !

Test rédigé par Thomas.

Découvrez nos autres tests ! 

DOMIVERSE

UNSPOKEN CHRONICLES : NORA

SEERS ISLE

Vous souhaitez devenir playtesteur et écrire les tests ?

Contactez-nous : gamefactory@lenno.fr !

Last modified: novembre 27, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indie Game Factory

Upgrade ton stuff en t'inscrivant à la newsletter !