Test Pawarumi

Written by | Actualités IGF, Jeux, Tests

Le dernier né du studio 43, un shoot them up aux ambitions nerveuses,promet de vous faire voyager.  C’est sur le thème Aztèque que Pawarumi fait mouche. Son game design combinant motifs de d’ancienne civilisation et couleurs vives, donne un contraste séduisant.

 

Qu’en est-il du scénario ?

 

Tout d’abord vous serez amené à piloter un vaisseau nommé Chukaru qui vous rappellera sans doute le grand condor des mystérieuses cités d’or. Vous prendrez place dans une réalité alternative dans laquelle les civilisations précolombiennes ont perduré en maniant la gravité et la lumière. C’est dans ce cadre intriguant et pleins de promesses que le jeu veut vous emmener. Fait rare, pour un shoot them up de cette acabit, le studio bordelais préfères donner un cadre et une ambiance soignée, quand d’autres préfères se concentrer sur la narration. Mais il semble que Pawarumi ne parvient pas à concilier son histoire et son gameplay nerveux. Une succession d’ennemis c’est tout ou presque ce qu’il faut retenir.

Justement vous êtes sacrément armé ! Vous disposerez de 3 armes pour en venir à bout de ce bestiaire assez garni d’assaillants : Condor ( Bleu ) , Serpent ( Vert ) et Jaguar ( rouge ). Le principe du titre repose sur la combinaison que vous ferez de ces armes. Vous pourrez utiliser plusieurs armes pour venir à bout de vos opposants et c’est précisément la qu’est la véritable force de ce jeu mais aussi sont point faible. En effet, les développeurs bordelais n’ont pas manqué d’innovation en incluant un système arme/ennemi se basant sur une mécanique à trois parties qui pourrait rappeler le fameux pierre-feuille-ciseaux. Nous allons prendre un exemple d’un ennemi rouge : la meilleure solutions sera d’utiliser le Condor ( Bleu ) car cela augmentera les dégâts. Ce n’est pas tout. Il sera également possible de combiner vos armes pour créer certains effets comme les doubles dégâts, remplir la jauge attaque spéciale ou encore renforcer votre bouclier ( mais aussi ceux des ennemis ! ).

Néanmoins ce système de jeu novateurs s’avère vite déstabilisant et la confusion s’installe rapidement chez le joueur ce qui emmène à une longue prise en main avant de s’habituer. Le genre shoot them up ainsi que la nervosité du titre ne conviennent pas à ce système pas assez simplifié pour le genre.

 

Au final Pawarumi laissera une belle sensation au niveau visuel mais on retiendra un jeu peinant à trouver sa cible avec un système de jeu à double tranchant.

 

Last modified: mai 6, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indie Game Factory

Upgrade ton stuff en t'inscrivant à la newsletter !