Test – Domiverse par Haunted Tie

Written by | A la une, Actualités IGF, Tests

Domiverse se présente comme un « party brawler » à jouer entre amis lors d’une bonne soirée pizza. C’est le premier jeu disponible sur steam du studio Haunted Tie. Le principe du jeu est très simple : plusieurs joueurs sont propulsés dans une arène de l’espace et se tapent dessus. De quoi partager des moments agréables avec vos fidèles compères.

Un gameplay simple et efficace

Domiverse dispose de plusieurs modes de jeux. Le premier, sobrement intitulé « combat », propose d’organiser différents types de combats entre quatre joueurs et/ou personnages contrôlés par l’ordinateur. C’est dans ce mode de jeu que l’on retrouve tout l’intérêt de Domiverse, à savoir ses batailles multijoueurs déjantées. Au début du jeu, les joueurs peuvent incarner huit personnages. Chaque personnage dispose de pouvoirs spécifiques. Par exemple, Snakity, un petit chat (faussement) tout mignon peut séduire ses adversaires avec son miaulement pour les paralyser et ainsi leur porter un coup fatal. Glomorf, quant à lui, est une limace intergalactique qui peut cracher à longue distance sur ses ennemis tout marchant sur les murs ou le plafond. Tous ces personnages disposent d’avantages et de faiblesses, ce qui rend le jeu plutôt équilibré et agréable à jouer. Il n’y a pas un personnage au-dessus des autres.

 

Domiverse

Une arène et plusieurs combattants

Toutefois, si vous êtes adeptes de combo hyper sophistiqués et dévastateurs, passez votre chemin. Domiverse dispose d’un gameplay plutôt minimaliste. Vos personnages disposent de seulement deux attaques, une normale et une spéciale. Prenons aussi en compte qu’il n’y a pas de barre de point de vie, vous vous prenez un seul coup et votre personnage meurt. À mon sens, un gameplay minimaliste de ce type apporte à la fois un avantage et un inconvénient. L’avantage c’est que le jeu est facile à prendre en main, on n’a pas besoin d’utiliser beaucoup de touches de sa manette.

L’inconvénient est qu’on se lasse plutôt vite des combats qui sont très vite répétitifs. Les seuls éléments qui peuvent apporter de la variation dans les combats sont les différentes arènes. Certaines arènes vont demander aux joueurs d’adapter leurs styles de jeux, comme par exemple les arènes avec des trous dans lesquels les joueurs peuvent tomber et mourir, et d’autres où des bombes apparaissent aléatoirement etc.

Différents modes de jeux

En plus du mode combat, deux autres modes de jeux sont disponibles, à savoir « arcade » et « défi ». Ces deux modes de jeux sont jouables seulement à un joueur. En effet, bien que Domiverse  soit clairement orienté vers le multijoueur, il dispose aussi de modes de jeux à un joueur. L’arcade propose d’incarner un des personnages et de progresser avec celui-ci dans plusieurs niveaux jusqu’à battre un boss de fin. Les niveaux présentent plusieurs objectifs, comme battre un adversaire en 1vs1, toucher des cibles réparties dans une salle ou encore battre trois adversaires en 1v3. Personnellement, ce mode de jeu m’a vite lassé. Le problème est qu’une fois que vous avez terminé l’arcade avec un personnage, vous avez déjà tout vu de ce mode. Vous pouvez certes le recommencer avec un autre personnage ou dans une difficulté supérieure mais à chaque fois les niveaux sont similaires, ce qui devient vite rébarbatif.

Le dernier mode de jeu, défi, propose quant à lui d’incarner un personnage et de détruire tous les cibles d’une salle. Exactement comme certains niveaux du mode arcade. Sauf que cette fois, vous êtes chronométré et selon votre temps, vous gagnez une médaille d’or, d’argent ou de bronze. Vous avez de plus accès à plusieurs niveaux de difficultés.

Pourquoi se battre ?

Se battre c’est bien beau, mais dans quel but ? Quel est le scénario du jeu ? Ce dernier peut facilement tenir en deux phrases : Un vieux roi perdu et désœuvré décide de mobiliser ses dernières forces pour forger une couronne qui confère à son possesseur une puissance inimaginable. A sa mort, il demande à ce que sa couronne soit donnée au meilleur combattant de l’univers, un tournoi (nommé Domiverse Tournament) est donc organisé pour désigner qui sera le prochain détenteur de la couronne.

Comme je l’ai précisé auparavant, Domiverse est clairement un jeu orienté multijoueur. Et cela se ressent au niveau du scénario qui est quasi-absent du jeu. Il a même l’air d’être dissimulé. Pour en avoir un aperçu, il faut se rendre dans la section « extra » du menu principal. On accède alors à une bibliothèque avec différents comics sur les personnages jouables et un autre qui présente le scénario général du jeu. Seul le mode arcade dispose d’un réel lien avec le scénario, puisque votre but dans ce mode est de mettre la main sur la fameuse couronne.

Domiverse

Le comic sur le personnage Uzal

Personnellement, le fait que le scénario soit délaissé ne m’a pas dérangé. En effet, le but du jeu n’est pas du tout de proposer un scénario complexe ou de raconter une histoire. Le but du jeu est seulement de se divertir entre amis. De plus, les comics des différents personnages sont agréables à lire et permettent d’apporter des éléments sur leurs vies et leurs origines.

Un jeu minimaliste

Finalement, ce que j’ai principalement retenu de Domiverse est son aspect minimaliste. Tout, dans ce jeu est minimaliste, que ce soit son gameplay, son scénario, son menu principal ou ses graphismes. Si je n’ai pas parlé de ces derniers c’est essentiellement parce qu’il n’y pas grand-chose à dire à leurs propos. Domiverse prend le parti de proposer une esthétique entièrement pixelisée et sur ce point le jeu est réussi. Les personnages ainsi que les décors suivent une ligne directrice esthétique cohérente et adaptée au style minimaliste du jeu.

Je tiens à préciser que le terme minimaliste n’est pas péjoratif. Domiverse est un jeu efficace et agréable pour toutes les personnes qui affectionnent ce style. Comme vous l’avez compris, ce n’est pas un style que j’apprécie mais je suis sûr qu’il conviendra à de nombreux autres joueurs à qui ce jeu offrira de soirées mémorables entre amis.

Découvrez nos autres tests ! 

Orphan Age

ORPHAN AGE

https://indie-game-factory.eu/732-2

UNSPOKEN CHRONICLES : NORA

SEERS ISLE

 

Last modified: novembre 22, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indie Game Factory

Upgrade ton stuff en t'inscrivant à la newsletter !